La poignée de porte d’entrée

Actuellement, à une porte s’accompagnent différents éléments plutôt décoratifs que fonctionnels : les l’oculus, l’imposte le rideau de porte, et même la poignée. Par rapport aux autres, cette dernière est la plus indispensable, mais peut apporter une touche d’originalité et de design à la porte par le matériau avec lequel la porte est conçue, mais aussi avec la forme qu’on leur donne. En ce qui concerne la poignée de porte, il s’agit d’un levier d’ouverture ou de fermeture qui fonctionne généralement à l’aide d’un pêne et d’une gâche. Elle peut prendre une forme ramassée ou sphérique.

Principe et fonctionnement d’une poignée

Lorsque l’on tourne la poignée, le pêne sort de la gâche et on peut ouvrir la porte. Lorsqu’on lâche la poignée, un ressort la ramène dans la position de fermeture. Cependant, le pêne ne revient dans la gâche que si la porte est fermée. Pour cette raison, le pêne est biseauté, ce qui permet qu’il reprenne sa place automatiquement si la porte est poussée (ou claquée) sans tourner la poignée. Pour information, certaines poignées de porte peuvent aussi se barrer et se verrouiller instantanément.

Modèles et types de poignée de porte

La poignée de porte est avant tout un objet fonctionnel, elle permet d’ouvrir et de fermer la porte. Mais la poignée de porte peut aussi être un objet de décoration à part entière. Elle contribue à mettre en valeur les portes, qu’elles soient extérieures ou intérieures.

La poignée de porte se décline sous deux types différents : la béquille et le bouton. Ils sont prévus pour une clé sur plaque ou sur rosace et avec ou sans percement.

Les poignées sur plaque sont souvent rectangulaires bien qu’elles présentent à leurs extrémités des formes variées. Souvent, la plaque est assortie à la poignée et renforce l’aspect décoratif, mais elle sert aussi de plaque de propreté en protégeant la porte des traces de doigts. Quant à la rosace, elle est conçue pour s’adapter à la poignée à bouton qui est plus circulaire et plus discrète comparée à la poignée sur plaque.

Compatibilité et condition d’utilisation

Avec ou sans clé, avec ou sans bouton de condamnation, le choix dépend de la pièce dans laquelle la porte est installée. Pour la poignée à clé, elle doit être compatible avec le système de fermeture de la porte et elle n’a nul besoin de serrure ainsi que de percement. Cependant, une clé se révèle utile si on veut limiter l’accès à certaines pièces comme la cave, la chambre, le bureau ou le garage que ce soit pour des besoins d’intimité ou des raisons de sécurité.

Pour la pièce qui nécessite un système de condamnation comme la salle de bain, il est recommandé d’utiliser un système de fermeture sous forme de bouton que l’on peut activer de l’intérieur de la pièce. Mais en cas de dysfonctionnement, il doit exister un système de secours ou de déblocage pour ouvrir la serrure de l’extérieur.

Laisser un commentaire