Devis Gratuit pour votre Porte d'entrée

Obtenez 5 devis gratuits et trouvez un professionnel près de chez vous ! Pose, Réparation, Remplacement

DEVIS 100% GRATUIT
Je rempli ma demande de devis

Je rempli ma demande de devis

Read More
Je reçois des réponses d'artisans certifiés

Je reçois des réponses d'artisans certifiés

Read More
Je compare les devis

Je compare les devis

Read More
Je commence mes travaux rapidement

Je commence mes travaux rapidement

Read More

Les prix des portes d’entrée

16-les portes d'entrée

Le choix d’une porte d’entrée est une démarche assez difficile, car elle doit assurer un maximum de résistance et de sécurité. D’un autre côté, une porte d’entrée est le reflet de l’esthétique apportée à une habitation. Dans l’achat d’une porte d’entrée, il faut donc prévoir du budget qui dépend de très nombreux facteurs comme les types et la dimension de la porte, les matériaux qui la composent, les finitions choisies et ses degrés de technicité et de performance.

Les types de porte d’entrée

Sur le marché, il existe trois types de portes d’entrée qu’on peut choisir en dimension standard ou sur-mesure :

  • Les portes d’entrée pleines qui offrent une bonne garantie de sécurité et un grand choix de style et de couleur.
  • Les portes d’entrée semi-vitrées qui assurent une excellente sécurité et une isolation de la maison, tout en étant esthétiques.
  • Les portes d’entrée vitrées qui laissent pénétrer la lumière naturelle dans la maison, sont très esthétiques et légères, mais parfois moins résistantes que les autres types.

Les matériaux pour les portes d’entrée

Le choix du matériau pour une porte d’entrée sera fonction des besoins des propriétaires sur le niveau de sécurité, la capacité d’isolation, mais aussi sur l’esthétisme recherché. Ainsi, on peut choisir entre une porte d’entrée en acier, en PVC, en aluminium, en composite, en verre ou en bois. Chacun de ces matériaux a ses propres caractéristiques et leurs avantages. Par exemple, l’acier est très performant en termes de sécurité, le bois est indémodable, l’aluminium est design et moderne et le PVC offre un très bon rapport qualité et prix. Quant aux portes d’entrée en verre, elles sont esthétiques et performantes. Enfin, pour le composite, il est facile d’entretien.

Le prix d’une porte d’entrée

Pour obtenir une certaine idée du prix d’une porte d’entrée, il est nécessaire de faire appel à des professionnels. Comme indication pour des portes de mêmes dimensions, les prix varient de 200 euros à 5 000 euros selon les matériaux. Une porte en acier sera facturée entre 300 et 5 000 euros. Un modèle en bois sera moins cher pour l’entrée de gamme. Quant au PVC, il est plus compétitif à moins de 1 000 euros. Il est conseillé d’éviter d’acheter les portes d’entrée à moins de 200 euros, car elles ne protègent pas suffisamment des intempéries ni des tentatives d’effraction.

Par ailleurs, dans le prix d’une porte d’entrée, il faut aussi compter le prix des serrures et le prix de la pose. Le recours à des spécialistes permet de bénéficier d’une réduction de TVA de 10 % sur l’achat des matériaux.

Les serrures de portillon

20-tarif porte d'entrée

Une serrure de portillon est un équipement de fermeture pour une porte d’entrée, une fenêtre, un portail, un garage, etc. C’est une installation associée à un système de sécurité bloquant tout mouvement de la porte coulissante ou battante.

Types de serrure de portillon

La serrure de portillon peut être utilisée pour la petite porte extérieure permettant le passage des visiteurs, pour les portails battants ainsi que pour le portail coulissant. On peut distinguer deux types de serrure de portillon, dont la classification est basée sur le mécanisme de verrouillage de la serrure elle-même.

Il y a alors la serrure à fonctionnalité manuelle qui est munie d’une serrure à crochet et la serrure à fonctionnalité automatique qui est équipée d’un système électrique pour son activation.

Caractéristiques des serrures de portillon

Les portillons sont des accessoires d’ouverture et de fermeture qui peuvent être directement fixés à la porte, soit de manière adjacente à la façade du bâtiment. Un portillon adjacent permet une distinction claire entre l’accès des personnes et des marchandises ou autres. Cette perspective donne plus de faveurs à la sécurité et à la facilité de l’emploi par rapport à la porte sectionnelle. Pour le portillon fixe, il est intégré dans la façade du bâtiment à côté de la porte sectionnelle : le panneau de porte et l’imposte sont alignés sur la structure de la porte sectionnelle. Dans ces cas, les serrures sont identiques à celles des portes principales.

Pour le portillon intégré dans la porte sectionnelle, il est doté d’un système astucieux de charnières intégrées et d’un système de fermeture bien aligné avec un interrupteur de sécurité intégré. Ce type de portillon est esthétique, car toutes les fixations sont invisibles depuis l’extérieur. Ces types de serrure sont aussi disponibles en plusieurs coloris et en option visible ou discrète. En ce qui concerne l’interrupteur intégré dans le portillon, il est monté sous le pêne à demi-tour, permettant d’éviter tout actionnement de la porte secondaire en cas d’ouverture du portillon.

Avantages d’une serrure de portillon

L’avantage principal d’une serrure de portillon est son système de verrouillage. C’est une serrure multipoint qui améliore l’isolation thermique de la porte grâce à l’utilisation de bouchons. Elle possède un réglage plus facile et une meilleure rigidité de la structure avec un nouveau type de charnières intermédiaires des panneaux. Il ne faut pas oublier qu’une serrure de portillon est très esthétique. En ce qui concerne le prix, il est très varié selon le type d’équipement, mais avoisine les 20 euros pour les entrées de gamme et les 110 euros pour les hauts de gamme.

Dépannage de serrure de la porte d’entrée

19-depannage porte d'entrée

Une serrure est un accessoire assurant la fermeture de la porte et garantissant la sécurité des biens immobiliers contre les intrusions et les infractions. Cependant, il arrive que la serrure soit en panne ou la porte claquée. Dans certains cas, le problème ne peut être résolu que par des professionnels de dépannage.

Les principaux problèmes de serrurerie

Les problèmes de serrurerie sont liés aux causes de la panne. Dans ce contexte, il existe 4 principaux types de problèmes de serrurerie :

  • La porte claquée, mais non verrouillée.
  • La porte claquée et verrouillée.
  • La porte claquée, non verrouillée et avec une clé restée dedans.
  • La clé coincée ou cassée dans la serrure.

Les différentes techniques de déverrouillage d’une serrure

Lorsqu’une serrure est en panne, les solutions à apporter sont fonction de l’origine du problème. Il y a alors plusieurs options. Pour les portes non verrouillées, il y a :

  • La technique du « by-pass ». C’est la technique la plus fréquemment utilisée. Elle consiste à débloquer, sans crocheter, le mécanisme de verrouillage de la serrure,
  • La radiographie basée sur l’utilisation d’une radio destinée à mettre une pression sur le système de fermeture installé dans la serrure pour la déverrouiller.
  • La perforation qui a pour objectif d’atteindre le système de verrouillage placé à l’intérieur de la porte. On procède alors au perçage de la porte.

Dans certains de ces cas, il n’est pas toujours nécessaire de remplacer la serrure et l’intervention d’un professionnel n’est pas toujours obligatoire. Cependant, un spécialiste agit vite et assure toujours un résultat de qualité.

Pour les portes verrouillées, les compétences d’un spécialiste sont incontournables. Un serrurier professionnel est censé disposer des outils et équipements nécessaires permettant d’ouvrir la porte avec une clé passe-partout. Si le problème n’est pas résolu, la serrure doit être démontée pour déterminer l’origine du problème et voir si la serrure est totalement endommagée ou non. Seul un spécialiste pourra être capable d’effectuer ce travail.

Les diverses options pour trouver un serrurier pour un dépannage

Trouver un spécialiste de la porte d’entrée n’est pas difficile. Parmi les alternatives, on peut :

  • Surfer sur internet et consulter les sites web des entreprises spécialisées en porte d’entrée ou en serrurerie.
  • Demander à l’entourage ayant eu le même problème.
  • Consulter l’annuaire qui propose un service de proximité.
  • Se renseigner auprès de la mairie.

Cependant, il faut connaître la qualification et les compétences du professionnel avant de le choisir. Ce profil est particulièrement important pour garantir la qualité des services. Un bon professionnel doit présenter une autorisation de travail, une carte professionnelle et établir un devis avant de prendre en charge le dépannage de la serrure.

Porte d’entrée : la réparation d’une serrure bloquée

18-porte d'entrée devis

En général, une serrure bloquée est soit due au claquage de la porte d’entrée, soit à une intrusion manquée. Quoi qu’il en soit, une serrure bloquée peut être réparée, sans devoir la démonter ou la remplacer dans son intégralité. Dans certains cas, lorsque la serrure est bloquée, il existe des techniques simples et faciles qu’un individu ordinaire peut réaliser.

Causes de blocage d’une serrure

Devant une panne de serrure, le plus difficile est souvent de déterminer l’origine de la panne pour pouvoir adopter la solution adéquate. Il faut donc savoir qu’il existe principalement trois causes d’une panne de serrure. Ce sont les cas les plus fréquents.

Premier cas, le cylindre de la serrure est en panne. Le plus souvent, c’est le côté extérieur du cylindre ou du barillet qui tombe le plus en défaillance, car c’est le plus sollicité. En général, ce genre de panne de cylindre ne survient pas soudainement. Des signes avant-coureurs précèdent la panne : difficulté de tourner ou d’enfoncer. Dans ce sens, il est toujours préférable de faire appel à un serrurier pour faire vérifier le cylindre avant que la panne ne se produise.

Second cas, la tringlerie basse est désolidarisée de la serrure. Cela signifie que la barre du bas de la serrure est tombée dans le trou du bas et que la serrure ne la commande plus, de ce fait elle ne peut plus remonter. Cela arrive rarement, mais c’est un problème ennuyeux. Il existe plusieurs techniques pour remonter la tringle comme la technique du by-pass, le fil de fer, etc., mais l’idéal est de faire appel à spécialiste de la porte d’entrée, capable de bien diagnostiquer le problème et adopter la solution la plus appropriée.

Troisième cas, l’huisserie a bougé. De ce fait, la porte est bloquée, car elle est étouffée par l’huisserie. Dans ce cas, l’intervention d’un serrurier professionnel est incontournable. Parfois, il est nécessaire de perforer la porte pour remettre en jeu les serrures et les gâches.

Déverrouillage simple d’une serrure bloquée

Une serrure bloquée est aussi parfois causée par une clé restée coincée ou cassée à l’intérieur. L’origine de la panne est dans ce cas connue à l’avance, c’est la clé qui obstrue le cylindre et empêche la serrure de fonctionner. Quelques astuces peuvent être utiles devant des situations pareilles :

  • Pour une clé cassée à l’intérieur, il faut commencer par démonter le barillet. Ensuite, il suffit d’enduire la serrure d’une huile pour faciliter le glissement du segment de clé, pendant qu’on le tire à l’aide d’un fil de fer.
  • Pour une clé coincée, on peut pousser la clé à l’aide de son double. Le cas échéant, il est aussi parfois possible d’attirer la clé avec un aimant. Les extracteurs de clé sont aussi efficaces, mais il n’est pas évident d’en disposer chez soi.

Les différents types serrures de porte

17-porte d'entrée devis

La sécurité de la maison devrait être une priorité pour les propriétaires, afin de protéger les biens. Ainsi, il est important de choisir une serrure de qualité. On trouve divers modèles de serrure qui diffèrent généralement selon le type de pose, le niveau de sécurité, le type d’activation et la gamme de prix qui peut s’étendre de moins de 10 euros à plus de 500 euros.

Les différents types de serrure selon la pose

La pose d’une serrure d’une porte d’entrée n’est pas compliquée et il est possible de l’installer soi-même. En effet, ceci est plus économique, mais comporte quand même des risques. Il existe trois méthodes de pose d’une serrure : en applique, carénée et encastrée. Dans la première méthode, un boîtier est mis en place dans le trou situé dans le chambranle de la porte. Elle est simple à installer, mais n’est pas tout à fait décorative étant donné qu’elle laisse le dispositif visible. Pour la pose carénée, la serrure est dissimulée à la vue par un coffre. Elle offre ainsi un niveau de sécurité assez élevé, mais plus facile à mettre en œuvre. Quant à la pose encastrée, la serrure est invisible, car la serrure est intégrée dans la porte. Elle est très esthétique, mais l’installation est assez difficile, étant donné que la porte doit être perforée.

Les différents types de serrure selon le niveau de sécurité

Les serrures présentent des niveaux de sécurités différents. Elles doivent être choisies selon chaque cas et selon les objectifs. Toutefois, les serrures certifiées A2P sont toujours celles qui sont les plus fiables. Parmi les différentes serrures à niveau de sécurité différent, il y a, entre autres :

  • Les serrures mono-points. Elles sont dotées de pênes qui sont activés par une clé. Ce sont les pênes qui verrouillent ou déverrouillent la porte.
  • Les serrures multipoints sont dotées de plusieurs points de verrou. Le nombre de points peut être de trois, de cinq et de sept points. Plus le nombre de points est élevé, plus la serrure est résistante.
  • Les serrures anti-paniques. Elles sont plutôt destinées aux bâtiments à grandes circulations qui doivent respecter les normes d’évacuation. Avec ce type de serrure, la circulation est facilitée avec l’ouverture rapide des portes en cas d’urgence, la non-utilisation de clé, etc. Elle peut être déverrouillée de l’intérieur, même si la porte a été verrouillée de l’extérieur.

Les différents types de serrure selon le mode d’activation

On peut classer les serrures par leurs modes d’activation. Il y a alors les serrures classiques qui s’activent avec une clé ou une poignée et les serrures modernes qui s’ouvrent avec différents types de codage. On peut citer, entre autres :

  • Les serrures à crémone sont le plus souvent utilisées pour des portes à deux battants et dont le mécanisme est activé par une clé. Dans certains cas, une poignée remplace la clé.
  • Les serrures à carte magnétique ou à puce offrent des accès rapides, un grand confort d’utilisation et une sécurité renforcée.
  • Les serrures à codes sont actionnées de manière électronique ou mécanique et dont le verrouillage est assuré par une combinaison de chiffres et/ou de lettres.
  • Les serrures biométriques activées par l’utilisation d’empreintes des doigts, du contour de la main, de la rétine ou encore du réseau veineux du doigt.

Les portes d’entrée : systèmes de verrouillage des serrures

12-porte d'entrée serrure

Il est indispensable de bien considérer le niveau de sécurité et le système de verrouillage des portes d’entrées pour se protéger. Il faut donc bien choisir les serrures les plus efficaces. Une serrure est un mécanisme de fermeture qui a besoin d’une clé ou d’une combinaison pour l’ouvrir. Il en existe plusieurs types qui se distinguent selon différents paramètres comme le type de pose ou le niveau de sécurité désiré. On peut aussi choisir une serrure en fonction du système de verrouillage dont elle est dotée. Le système de verrouillage garantit en partie le niveau de sécurité, mais détermine surtout la commodité d’utilisation. Il existe alors plusieurs types de serrures selon son mode d’activation.

Les portes d’entrée avec serrure à clé

La serrure à clé est le système de verrouillage le plus classique. La clé est actionnée grâce à un mouvement manuel de droite à gauche ou inversement. Une clé est composée de trois parties, dont un anneau, une tige et un panneton.

Les portes d’entrée avec serrure à code

La serrure à code est simple et sûre pour bien sécuriser une habitation. Elle utilise un code permettant d’ouvrir ou de fermer une porte. Ce code peut être actionné de manière électronique ou mécanique. Ce type de serrure est très avantageux au niveau de la qualité de la sécurité. Toutefois, il présente quelques inconvénients : l’utilisateur est obligé de mémoriser le code. En cas d’oubli, il ne peut pas franchir la porte de son domicile. Le code doit aussi être changé régulièrement.

Les portes d’entrée avec serrure biométrique

Cette serrure est très appréciée du grand public grâce à sa performance. La serrure biométrique peut s’ouvrir par l’empreinte d’un doigt, l’empreinte du contour de la main, le réseau veineux du doigt et l’empreinte de la rétine. Son principal avantage est qu’elle peut garder en mémoire un nombre illimité d’empreintes.

Les portes d’entrée avec serrure à carte

Ce type de serrure est utilisé dans les locaux à usage collectif comme les entreprises, les bâtiments administratifs, les centres de commerce, les écoles, etc. Le fait est qu’en général, on peut programmer la carte pour qu’elle puisse ouvrir plusieurs portes. Il existe deux types de serrure à carte : magnétique et à puce. Elle a l’avantage de procurer une meilleure sécurité, tout en permettant de ne pas se trimbaler avec plusieurs clés.

Les portes d’entrée avec serrure anti-panique

On utilise ce type de serrure dans les endroits à grande circulation qui dispose d’une sortie de secours tels que les immeubles à usages privés ou les immeubles commerciaux. En cas d’urgence, la serrure anti-panique peut être déverrouillée de l’extérieur du bâtiment, même s’il est verrouillé de l’intérieur. Il suffit de pousser une barre latérale qui actionne la gâche de la porte. Avec cette serrure, on ni besoin de code ni de clé. Cette serrure est parfois obligatoire pour certains immeubles.

L’imposte d’une porte

imposte

En menuiserie, l’imposte est un élément fixé au-dessus d’une porte dans le but de laisser pénétrer la lumière. Elle peut être vitrée, pleine ou encore en bois. À la différence de l’oculus, l’imposte est indépendante de la porte et peut être fixe ou ouvrante. Elle est pratique, décorative et peut être personnalisée selon les préférences. Le choix de l’imposte doit suivre la norme standard de la largeur de la porte. Quant à la hauteur, elle doit être en fonction de l’espace à combler entre le haut de la porte et le plafond, en général, de 30 à 40 cm. La mesure à prendre en compte est ainsi la largeur du bâti de la porte.

Fonction et matériaux de fabrication d’une imposte

L’imposte d’une porte comporte plusieurs fonctions. Elle comble l’espace entre la porte et le plafond afin de garder les dimensions standard de la porte. C’est aussi un excellent atout pour la maison au niveau de la luminosité et elle peut assurer en toute sécurité une ventilation naturelle pour le logement. Il serait donc mieux de choisir l’imposte lors d’une rénovation au lieu d’une porte sur-mesure.

Quant aux matériaux, on peut opter pour le PVC dont le choix est basé en général sur une utilité pratique. L’imposte en bois permet de donner un charme à l’habitation. En outre, on peut également opter pour les impostes en verre si on veut offrir à la pièce un éclairage naturel. Enfin, il existe aussi les modèles ouvrants nommés les vasistas permettant de ventiler un espace peu aéré.

Étapes et techniques de pose d’une imposte

La pose d’une imposte au-dessus d’une porte d’entrée s’avère être un choix de qualité et original pour la décoration de la maison. L’imposte d’une porte s’avère intéressante lors d’un projet de rénovation surtout au niveau du budget. Son installation n’est pas compliquée, il suffit de choisir les matériaux qui s’accordent parfaitement au style de la porte. Par ailleurs, il existe sur le marché des impostes prêtes à la pose. Dans le cas où les impostes aux dimensions standards ne s’adaptent pas aux ouvertures, on peut faire appel à des professionnels pour qu’ils réalisent du sur-mesure en utilisant des panneaux en bois ou en PVC. Et une fois que l’imposte est choisie, on l’installe sur le cadre mis en place. Cependant, il convient d’isoler l’imposte afin d’éviter les déperditions d’énergie ou les courants d’air.

La poignée de porte d’entrée

14-poignée porte d'entrée

Actuellement, à une porte s’accompagnent différents éléments plutôt décoratifs que fonctionnels : les l’oculus, l’imposte le rideau de porte, et même la poignée. Par rapport aux autres, cette dernière est la plus indispensable, mais peut apporter une touche d’originalité et de design à la porte par le matériau avec lequel la porte est conçue, mais aussi avec la forme qu’on leur donne. En ce qui concerne la poignée de porte, il s’agit d’un levier d’ouverture ou de fermeture qui fonctionne généralement à l’aide d’un pêne et d’une gâche. Elle peut prendre une forme ramassée ou sphérique.

Principe et fonctionnement d’une poignée

Lorsque l’on tourne la poignée, le pêne sort de la gâche et on peut ouvrir la porte. Lorsqu’on lâche la poignée, un ressort la ramène dans la position de fermeture. Cependant, le pêne ne revient dans la gâche que si la porte est fermée. Pour cette raison, le pêne est biseauté, ce qui permet qu’il reprenne sa place automatiquement si la porte est poussée (ou claquée) sans tourner la poignée. Pour information, certaines poignées de porte peuvent aussi se barrer et se verrouiller instantanément.

Modèles et types de poignée de porte

La poignée de porte est avant tout un objet fonctionnel, elle permet d’ouvrir et de fermer la porte. Mais la poignée de porte peut aussi être un objet de décoration à part entière. Elle contribue à mettre en valeur les portes, qu’elles soient extérieures ou intérieures.

La poignée de porte se décline sous deux types différents : la béquille et le bouton. Ils sont prévus pour une clé sur plaque ou sur rosace et avec ou sans percement.

Les poignées sur plaque sont souvent rectangulaires bien qu’elles présentent à leurs extrémités des formes variées. Souvent, la plaque est assortie à la poignée et renforce l’aspect décoratif, mais elle sert aussi de plaque de propreté en protégeant la porte des traces de doigts. Quant à la rosace, elle est conçue pour s’adapter à la poignée à bouton qui est plus circulaire et plus discrète comparée à la poignée sur plaque.

Compatibilité et condition d’utilisation

Avec ou sans clé, avec ou sans bouton de condamnation, le choix dépend de la pièce dans laquelle la porte est installée. Pour la poignée à clé, elle doit être compatible avec le système de fermeture de la porte et elle n’a nul besoin de serrure ainsi que de percement. Cependant, une clé se révèle utile si on veut limiter l’accès à certaines pièces comme la cave, la chambre, le bureau ou le garage que ce soit pour des besoins d’intimité ou des raisons de sécurité.

Pour la pièce qui nécessite un système de condamnation comme la salle de bain, il est recommandé d’utiliser un système de fermeture sous forme de bouton que l’on peut activer de l’intérieur de la pièce. Mais en cas de dysfonctionnement, il doit exister un système de secours ou de déblocage pour ouvrir la serrure de l’extérieur.

Le seuil de porte

13-seuil porte d'entrée

Le seuil de porte, se trouvant en  bas de l’ouverture, est une marche permettant de la franchir, généralement en un pas. Comportant dans la plupart des cas, des barres de seuil, il sert également de butée inférieure pour le vantail. Il peut être conçu à partir des matériaux généralement utilisés dans la construction comme le bois, le béton, la pierre, le métal, etc. L’essentiel est qu’il soit solide, peu enclin à l’usure et résistant aux intempéries.

Spécificité d’un seuil de porte

Le seuil d’une porte d’entrée a pour principale fonction la protection de l’entrée contre les différentes agressions de l’extérieur comme les infiltrations, la pollution, les courants d’air, etc. Par ailleurs, un seuil de porte améliore l’isolation thermique de la maison, tout en jouant des rôles de sécurité et de confort comme le fait de :

  • Réguler les différences de niveau entre les deux planchers : extérieur et intérieur.
  • Atténuer les différences d’aspect entre les deux planchers : extérieur et intérieur
  • Empêcher le cambrioleur de forcer la porte à l’aide d’un pied de biche.
  • Prévenir l’encrassement des châssis des portes d’entrée.

Sa portée symbolique réside dans le fait qu’il matérialise le changement de lieu. Une fois le seuil de porte franchi, cela signifie qu’on est effectivement à l’intérieur de la maison.

Différents types de seuil de porte

Il existe actuellement différents types de seuils de porte, qui se différencient selon les matériaux à partir desquels ils ont été conçus. Cependant, il y a d’autres critères à considérer dans le choix d’un seuil de porte. Outre les dimensions qui dépendront des dimensions de la porte, il y a par exemple les seuils qui sont dotés de larmiers. Appelés aussi casses-gouttes, les lamiers permettent d’éviter la stagnation de l’eau qui risque ensuite de s’étaler le long des façades, en l’acheminant vers le bas. Il y a aussi les seuils couteaux, qui sont généralement installés pour les cas de rénovation, car avec ce type de seuil, l’appui déjà en place peut être gardé. Toutefois, ils peuvent également être immergés dans la dalle pour les constructions neuves. Par ailleurs, il y a les seuils plats. Ce type de seuil est utilisé dans les cas où les niveaux du sol intérieur et extérieur sont identiques.

L’entrebâilleur d’une serrure de porte d’entrée

12-porte d'entrée serrure 2

Les infractions avec violence sont actuellement si nombreuses qu’il est prudent de renforcer la sécurité de la porte d’entrée par les différents dispositifs prévus à cet effet. L’entrebâilleur en fait partie. Un entrebâilleur ou chaînette est une pièce solide fixée à l’intérieur d’une porte permettant de l’entrouvrir pour voir de l’autre côté. Ce complément de sécurisation de sécurité empêche l’intrusion d’une personne malintentionnée et sert également à communiquer de l’intérieur vers l’extérieur. Il peut remplacer ou être remplacé en partie par un judas optique.

Nécessité d’une serrure et d’entrebâilleur

Un entrebâilleur nécessite la fixation de 6 vis sur le dormant et sur l’ouvrant de la serrure pour compléter le système de fermeture sécurisée. Il ne peut pas remplacer la serrure et n’offre malheureusement pas une sécurité à 100 % et à toute épreuve, mais contribue quand même à prévenir tout danger de cambriolage et d’infraction.

En principe, un entrebâilleur est une pièce en acier, installée sur les portes d’entrée, se présentant comme une chaîne fixée et comportant une bille coulissante et un triangle fixé à la porte. Dans certain cas, l’entrebâilleur est rigide, composé d’aluminium et d’acier. Il peut être à coulisse ou à serpentins.

Par ailleurs, l’installation de l’entrebâilleur est facile, car il suffit de percer la porte et de poser l’objet sur le bout. Comme la barre de seuil ou la cornière anti-pince, compléments de la serrure pour se prémunir de l’intrusion au pied-de-biche, l’entrebâilleur protège contre l’intrusion forcée par une porte ouverte.

Installation d’un entrebâilleur et prix indicatif

L’installation d’un entrebâilleur sur une porte est une opération relativement simple qui ne nécessite pas de connaissances approfondies en serrurerie et qui requiert également des matériels presque rudimentaires. Effectuer quelques mesures et de traçage, disposer d’un tournevis et d’une perceuse visseuse suffisent pour monter l’entrebâilleur et son crochet. Après les repérages des diverses positions pour fixation, on procède au pré-perçage. Pour cela, on utilise une mèche de 3 mm de diamètre environ pour éviter d’éclater la porte, puis on visse le crochet.

Ensuite, il faut le positionner sur l’alignement du crochet à un espace qui ne doit pas dépasser les 20 mm et exécuter le perçage à l’endroit du repérage. Pour finir, on vérifie le fonctionnement du système en fermant l’entrebâilleur en ouvrant la porte pour savoir si le crochet est opérationnel et se fixe bien sur la porte.

L’entrebâilleur est une petite pièce que l’on trouve facilement dans les grands magasins de bricolage.

Il coûte entre 2 € et 50 € selon le matériau de fabrication, la finition, la résistance.